gifs alphabet multicolor-2     gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2      gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2

tous les MERCREDIS dès SEPTEMBRE 2017

L'érythème fessier

Comment éviter l'érythème fessier ?

Avant l'âge de deux ans environ, l'enfant ne maîtrise pas ses sphincters. Son alimentation et son système digestif entraînent l'émission d'urines et de selles très fréquentes. La peau du jeune enfant est par ailleurs très fragile. Il est donc particulièrement sujet à des iriitations cutanées dont principalement l'érythème fessier. Il s'agit d'une infection de la peau caractérisée par une rougeur intense . L'irritation touche principalement le siège du nourrison, la face interne des cuisses, le pubis, les plis de l'aine.

50% à 60% des nourrissons souffrent d'un érythème durant la première année de vie. C'est pourquoi, dans son activité professionnelle, l'assistante maternelle aura assez fréquemment à prendre en charge cette dermatose et à la prévenir.

Les principales causes favorisantes sont :

  • L'effet occlusif des couches qui ne permettent pas suffisament à la peau de respirer.
  • Le contact prolongé de la peau avec les selles et mes urines qui favorisent la macération et altèrent la peau.
  • L'éruption dentaire, la diarrhée ou tout autrre épisode infectieux qui peuvent en favoriser la survenue.
  • L'effet abrasif des couches, notamment chez les enfants peu mobile, qui occasionnent l'apparition de lésions par frottement.
  • Certains  produits d'hygiène (savon, lait de toilette, lingettes ou encore lessive) peuvent être inadaptés et irritant pour l'enfant.

Il est important de souligner l'importance de la douleur que ressent l'enfant et le risque de voir cet érythème se surinfecter. En collaboration avec les parents, il faut oeuvrer pour éviter cette dermatose.

C'est la raison pour laquelle les changes doivent être fréquents sur la journée. La couche ne doit pas être trop serrée pour favoriser l'aération (on doit pouvoir passer l'index au niveau du nombril). Le siège et les organes génitaux doivent être méticuleusement nettoyés et séchés. Les gestes doivent être doux. Le tamponnage est préférable au frottement. Les produits de toilette ne doivent pas être allergisants ou irritants. Ils doivent avoir un pouvoir nettoyant et une action bactéricide. Ils doivent être adaptés aux particularités de la peau de l'enfant, préserver son PH et être hydratant (surgras). Il est de même pour les produits de lessive qui seront choisis non allergisants.

Une crème protectrice peut être appliquée, elle est fournie par les parents avec le protocole et l'ordonnance du médecin. Son pouvoir couvrant protège la peau du nourrisson de l'humidité et de l'action chimique des selles et des urines.

Si l'érythème est avéré, l'application par tamponnement d'un antiseptique local est fréquemment proposée (éosine acqueuse, bleu de Milan...). Son but est d'assécher la peau et favoriser sa cicatrisation. Comme la crème protectrice, pensez à joindre le protocle de soin et l'ordonnance remplis par le médecin traitant de l'enfant.

L'érythème n'est pas inéluctable, même s'il ne peut pas être totalement évité, tout début d'irritation doit amener l'adulte à prendre des mesures nécessaire tant pour le traiter mais surtout pour l'évier.


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau