gifs alphabet multicolor-2     gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2      gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2

tous les MERCREDIS dès SEPTEMBRE 2017

L'adapatation de l'enfant chez son assistante maternelle

Pour un tout-petit être accueilli par quelqu’un d’autre que son papa et sa maman est une grande aventure.

C’est faire l’expérience quelques fois d’une première séparation, c’est faire connaissance avec une autre personne qui va prendre soin de lui pendant plusieurs heures par jour et pour plusieurs années.

C’est découvrir une autre manière de faire avec lui, c’est rencontrer d’autres enfants, un autre lieu...

Aventure riche de découvertes mais aussi porteuse d’inquiétudes et d’émotions.

Pour bien vivre cette expérience, tout enfant, même le plus « adaptable» (en apparence du moins !), a besoin d’être bien accompagné.

Il a besoin d’être « enveloppé », « contenu » dans un cadre sécurisant qui lui apporte les repères nécessaires pour être rassuré et il a besoin aussi que des mots accompagnent ce qu’il vit.

Pour ses parents et l’assistante maternelle qui l’accueille, ce cadre pose aussi des repères sécurisants et permet de mettre en place la relation indispensable parents / assistantes maternelles pour qu’il existe une continuité dans les soins autour de cet enfant.

L'adaptation doit se faire sur un certain nombre de rencontres pour que:

                > L’enfant apprenne à faire connaissance avec l’assistante maternelle en présence de ses parents.

                > L’assistante maternelle puisse découvrir les façons de faire du parent avec son enfant.

L’idéal étant au moins cinq ou six rencontres: deux avec le parent et l’enfant, trois avec l’enfant seul.

Et il faut bien imaginer que même si l'adaptation, quelque en soit sa durée, s'est bien passée, l'enfant ne sera pas totalement intégré en si peu de temps.

Il faut de nombreuses semaines pour permettre à l'enfant de venir avec le sourire, pour que les parents aient une entière confiance en leur employée, et pour que l'assistante maternelle se soit habituée avec le nouveau rythme de cet accueil ...

RENCONTRES AVEC LE PARENT ET L’ENFANT

Durée:

1/2 heure ou 3/4 heure maximum il est important de respecter le cadre établi ensemble

Horaires :

La première fois se fait, de préférence, pendant un temps calme (sieste des autres enfants) pour permettre une prise decontact en douceur.

Puis la seconde rencontre se fait lors d’une période d’activité « normale » afin que l’enfant soit présenté aux autres enfants et découvre son futur environnement « réel » (activités, mouvements des autres enfants, bruit, espace, autres habitants de la famille).

Précautions :

Si possible, proposer l’accueil de l’enfant lors de cette période « d’éveil » (choisir avec les parents le moment le plus propice en dehors des heures habituelles de sieste) pour qu’il soit plus « présent » lors des échanges.

Déroulement de ces deux rencontres

       > la rencontres de « découverte »:

Pendant lesquelles l’enfant reste dans les bras de son parent. Le parent le présente et présente son rythme, ses besoins, ses habitudes, « tout ce qui fait qu’il est lui ». Parents et assistante maternelle échangent, ensemble, et expliquent à l’enfant au fur et à mesure ce qui se passe,

       > La rencontre « autour d’un soin »:

Le parent propose un repas / change à l’enfant en présence de l’assistante maternelle.

Il est important que ce soit le parent qui s’occupe de l‘enfant qui présente sa « façon de faire » avec son enfant.

Parent et assistante maternelle échangent autour des questions.

L’assistante maternelle observe comment l’enfant participe aux soins, sa façon d’être... ses mouvements.., comment il boit...

Organisation:

Les rencontres doivent se faire sans être bousculé, prévoyez l’organisation en conséquence.

Nombre d’agréments:

Lorsque les rencontres se font en présence du parent, c’est lui qui est responsable de son enfant : l’enfant n’est donc pas compté en plus pour l’agrément. Vous pouvez donc prévoir ces rencontres quand vous le désirez.

 

RENCONTRES SANS LE PARENT

Quand c’est possible, il est préférable de mettre en place une ou deux rencontres à l’enfant sans son parent.

Mais, si cela n’est pas possible et si vous avez respecté l’évolution présentée avant, l’enfant sera suffisamment en confiance pour que cela se passe bien.

Expliquez-lui alors ce qui se passe et le déroulement de la journée.

Si, par contre, vous pouvez organiser une ou deux rencontres, prévoyez:

Durée:

Le temps d’un soin au minimum ou plus.

Horaires :

Selon vos possibilités en fonction de votre nombre d’agréments. L’enfant,

sans son parent, est compté dans le nombre d’enfants que vous accueillez.

Prévoyez donc qu’il y ait un enfant en moins.

Déroulement:

Si possible, accueillez l’enfant pour un temps d’éveil pour qu’il puisse avoir un temps d’échange privilégié avec vous (repas, change). Expliquez-lui ce qui se passe « Maman revient après le biberon... aujourd'hui, c’est moi qui te donne le biberon et qui te change... ».

Soyez attentifs à dire à l’enfant ce que vous allez faire, pour qu’il puisse développer un sentiment de confiance. Savoir que l’adulte est attentif à ses besoins lui permet de savoir qu’il peut compter sur cet adulte car un des besoins fondamentaux de l’enfant est le besoin de sécurité: besoin d’être porté , touché avec attention mais aussi besoin d’être prévenu à l’avance de ce que l’adulte va lui proposer,

Organisation:

Durant ces périodes, il est important que l'assistante maternelle soit disponible et détendue, organisez-vous en conséquence.

 

QUELQUES CONSEILS POUR UNE ADAPTATION REUSSIE :

- ne pas communiquer son stress à l'enfant !

L'enfant ressent son parent. Il vient de passer 9 mois dans le ventre de sa maman et il connaît le rythme des battements de son cœur, sa façon de respirer. Il sait quand ses parents sont tristes, gaies, en colère ou angoissés. Il y a un lien de sang entre eux, et l'enfant comprend plein de choses, même sans mot ou geste !

- Attention à la façon dont nous parlons !

Ce n'est pas parce que l' enfant n'a que 2 mois, qu'il faut s'imaginer qu'il ne comprend rien. Il faut évitez alors de lui dire que Maman va être triste sans lui, qu'il va lui manquer, et qu'elle espère que tout se passera bien pour lui ... L'enfant comprendra votre émotion, et ça ne sera pas pour le rassurer. Dites lui plutôt que Maman va reprendre le travail, et qu'elle est super contente, et qu'elle a trouvé une super Nounou pour lui ! Là, il sentira la joie, et sera rassuré de savoir que si tout va bien pour Maman !

- Faire confiance à son assistante maternelle !

L'assistante maternelle n'est pas une concurrente, l'enfant, dans n'importe quel circonstance, a toujours plus d'attachement avec ses Parents qu'avec la Nounou. C'est une professionnelle de la petite enfance qui est employée pour accueillir votre enfant dans les meilleures conditions. C'est tout ce qu'il faut avoir à l'esprit. Une assistante maternelle n'est pas une copine, ni un membre de la famille, c'est une employée ! Son principal objectif, c'est le bien être des enfants accueillis. Et elle a été formée pour s'en occuper au mieux !

Que doit contenir le sac à langer ?

- des habits de rechange (Chaussettes ou collant, body, et vêtements habituels) ;

- des couches, de la crème de change (attention, les crèmes de change médicamenteuses nécessitent une ordonnance du médecin !!).

- un bonnet, une écharpe et des gants l'hiver, et un chapeau, des lunettes et une crème solaire pour l'été ;

- un thermomètre, un peigne

- le doudou ;

- la tétine ;

- une gigoteuse,

- la nourriture du bébé, son lait, ses petits pots, et un ou plusieurs biberons avec l'eau à niveau ;

- un ou deux bavoirs

- les lingettes ou autres produits pour le change ;

- les médicaments avec leur ordonnance nécessaire à l'enfant ;

- éventuellement le carnet de santé.

 

CONCLUSION

Lorsque cette démarche d’adaptation est bien préparée, elle est le plus souvent bien vécue par tout le monde.

Faciliter la première séparation entre parents et enfants, la préparer dans le respect des besoins de l’enfant c’est lui permettre de faire grandir en lui un sentiment de sécurité intérieure qui l’accompagnera tout au long de sa vie.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Lemaitre Brigitte 01/07/2011

Ton site est vraiment super, félicitations et bonne continuation.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau