gifs alphabet multicolor-2     gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2      gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2gifs alphabet multicolor-2

tous les MERCREDIS dès SEPTEMBRE 2017

Bien protéger bébé du froid


PREMIERS FROIDS : ON SE PROTÈGE

Avec l’arrivée des basses températures, il est souvent difficile de protéger les plus petits contre les agressions hivernales. Pour passer une saison sans maladie ni autres soucis, voici quelques conseils qui vous permettront de vous prémunir contre les morsures du froid...

 



On s’emmitoufle

Contrairement aux adultes, les bébés ont plus de mal à réchauffer eux-mêmes leur corps. Leur système de régulation thermique n'est pas encore rodé. Il faut donc bien les couvrir sans pour autant en faire trop... En effet, s'ils transpirent, ils auront plus de risques d'attraper froid. Bien sûr, lorsque le mercure descend, on rajoute quelques épaisseurs à la tenue vestimentaire de notre tout-petit. L’important, c’est de l’habiller selon le concept du mille-feuille : avec de nombreuses couches qu’on pourra enlever ou remettre, pour l’aider à adapter sa température à celle extérieure. En superposant plusieurs couches de vêtements (body, sous-pull, pull, parka…), vous lui garantissez une meilleure isolation contre le froid. Gardez bien en tête que, contrairement aux adultes, les tout-petits ont du mal à réguler la température de leur corps, et s’ils peuvent souffrir du froid, ils sont également très sensibles à la chaleur. Donc, pour les trajets en bus ou en voiture, on lui enlève sa grosse parka pour éviter l’effet « sauna ».

Un œil sur les extrémités

C’est par la tête, les mains ou les pieds que la chaleur s’échappe le plus facilement du corps et que les bébés peuvent prendre froid. Donc avant de sortir, on prend soin de mettre à son enfant un bonnet bien doux et bien chaud ou une cagoule, des gants ou des moufles, des chaussettes un peu montantes et des petites chaussures ou chaussons en cuir qui lui permettront de garder ses pieds au chaud et au sec. 
Pour les trajets en poussette, le mieux est d’investir dans une chancelière adaptée. En effet, en poussette, l’enfant ne bouge pas et est exposé au vent : il faut donc l’abriter le plus possible.

Gare aux chocs thermiques !

Prenez garde de ne pas surchauffer votre voiture ou votre maison : bien souvent les forts écarts de température peuvent entraîner des coups de froids avec nez qui coule et éternuements ! Chez vous, veillez à conserver une température constante de 19 degrés. Pour protéger la peau de bébé et éviter qu’elle ne s’abîme à cause de ces écarts parfois inévitables, pensez à surtout bien hydrater avec une bonne crème son visage et ses lèvres. 
Il faut bien évidemment proposer souvent à boire aux tout-petits que ce soit de l’eau ou le sein : on y pense plus souvent en été, mais lorsque le temps se rafraîchit, une bonne hydratation reste essentielle.

La chasse aux microbes

Pour éloigner au maximum les risques de transmettre à votre enfant de potentiels virus, prenez soin de vous laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, ou avec une solution hydro alcoolique, surtout si vous rentrez à la maison après avoir emprunté des transports très fréquentés. Limitez les contacts entre votre bébé et les personnes malades : votre tout-petit est encore fragile, ne prenez pas des risques inutiles.

Petit rhume ? Pas de panique

Des éternuements, le nez qui coule, un peu de toux : pas de doute, votre bébé a un rhume. Il n’y a vraiment pas de quoi vous inquiéter. Et si vous souhaitez voir les choses du bon côté, dites vous bien que grâce à ces petites maladies, votre enfant est en train de construire son système immunitaire. Mais pour éviter que le rhume n’évolue et que les voies respiratoires ne s’infectent, rincez-lui le nez plusieurs fois par jour avec du sérum physiologique et utilisez un mouche bébé pour lui dégager les narines. Si votre bébé continue à être gêné, qu’il développe d’autres symptômes (vomissements, diarrhées, pleurs, changement du comportement, fièvre importante), consultez son pédiatre habituel.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau